LE SECTEUR FFSA DU SPORT NON COMPETITIF

1-LE SECTEURS DU SPORT NON COMPETITIF :

            • LES ACTIVITES DE LOISIRS
            • LES ACTIVITES MOTRICES
            • LE SPORT SANTE

LES ACTIVITES DE LOISIRS : Ce sont des activités physiques et sportives qui permettent à chacun de s’exprimer avec ses propres capacités, avec ou sans confrontation aux autres. Elles présentent des épreuves exigeant des niveaux de pratique différents. Ces rencontres ne peuvent être qualificatives et donner lieu à la remise de coupe ou de médailles. Il ne s’agit pas dans ce secteur de proposer uniquement des activités faciles d’accès ou sur- aménagées, mais plutôt d’engager le sportif dans l’action pour lui-même (motivation intrinsèque) et non dans la recherche d’éventuelles récompenses (motivation extrinsèque). Les rencontres du secteur non compétitif doivent être organisées dans l’application des règlements généraux et de la discipline s’il prévoit des épreuves d’accès pour ce secteur. Elles peuvent prendre la forme de défi par exemple découverte, santé, performance. Elles servent à valider les compétences acquises par la pratique des activités physiques et sportives adaptées.

LES ACTIVITES MOTRICES : Les « activités motrices » sont des activités physiques s’adressant aux personnes, qui du fait de leurs capacités cognitives, psychiques, affectives et motrices, ne peuvent s’engager durablement dans des pratiques sportives compétitives. Elles s’adaptent, par leurs formes et contenus, aux capacités de ces sportifs. Ces activités sont souvent vécues à partir de ce qui est éprouvé par le pratiquant pour lui permettre de solliciter son engagement,son exploration, sa relation à autrui dans des réalisations auxquelles il peut donner un sens. La proposition de jeux sous forme d’atelier en lien avec ses capacités s’articule à une relation pédagogique de l’encadrement. Il ne s’agit pas de « faire pour … » ou de « faire faire … » mais d’accompagner le « faire » de chacun des pratiquants, en leur permettant de donner du sens à leur engagement. Ils peuvent ainsi vivre des activités d’adaptation à l’environnement physique et humain, revendiquer leurs capacités pour eux ou en relation avec d’autres, s’exprimer en s’ouvrant aux autres et au monde. (Commission nationale activités motrices de la FFSA est chargée de proposer les grandes lignes dans ce domaine, de coordonner les différentes actions entreprises dans les territoires et d’assurer la formation des intervenants.)

Les familles d’activités motrices :  les activités proposées ont une mise en œuvre ludique en lien avec : 

  • des activités d’adaptation à un environnement stable ou incertain (activités en rapport avec l’air, l’eau, la terre, la faune, la flore, activités en milieu aquatique, randonnée, activités de neige– raquettes, glisse, luge …) ;
  • des activités de revendication de ses capacités (activités athlétiques, activités duelles d’opposition, vers les jeux collectifs …) ;
  • des activités d’expression, de création, de production présentées au regard d’autrui (expression corporelle, danse, arts du cirque …).

Les Activités Motrices :

  • favorisent l’engagement des pratiquants à partir de leurs caractéristiques et de leurs capacités sont un facteur de prévention et de santé. Ils s’enrichissent des sensations vécues et du plaisir ressenti.
  • favorisent un développement voire un maintien d’une motricité fonctionnelle.

LE SPORT SANTE : Depuis décembre 2012, la FFSA a mis en place un comité fédéral Sport Santé (CFSS) à la demande du ministère en charge des sports et du CNOSF. Ce comité est chargé de promouvoir et de développer, au sein du mouvement sportif Sport Adapté des activités physiques et sportives comme facteur de santé. 

Définition du sport-santé: c’est le sport comme moyen de préserver la santé, réduire le stress, mieux vivre une pathologie chronique, mieux vieillir, limiter le risque de dépendance. Selon l’organisation mondiale de la santé (OMS), la santé est un état de complet bien-être physique mental et social. Le sport ne se limite pas à l’objectif « santé », mais représente également un outil important d’éducation, d’apprentissages, et de sociabilité. Comme le souligne la Société française de santé publique, l’activité physique est un déterminant important de la santé globale, et ses bénéfices ont été largement démontrés. Un mode de vie physiquement actif est un des leviers d’amélioration de la santé, il intègre la pratique de diverses activités physiques et sportives pour les bienfaits associés sur la santé globale et tend à réduire le temps passé assis. Il y a aujourd’hui un large consensus scientifique sur les bienfaits de l’activité physique. (Rapport expertise INSERM 2008). Les données prises en compte portent sur la prévention de la mortalité générale et de la morbidité liée aux maladies cardiovasculaires, au diabète de type 2, à l’obésité, aux cancers, aux maladies respiratoires, aux maladies ostéo-articulaires, aux maladies neurodégénératives, avec un impact sur la santé mentale ainsi que sur la qualité de vie

Objectifs du SPORT SANTE au sein de la FFSA : 

  • Sensibiliser sur l’importance d’une APSA régulière et pour les associations sportives liées à un établissement spécialisé la nécessité de faire partie du projet d’établissement. 
  • Proposer et accompagner la mise en place de Programmes Réguliers Personnalisés
  • Proposer des passerelles vers des pratiques sportives en associations «sport adapté», ou en club ordinaire.
  • Prévenir la sédentarité chez les jeunes et la perte d’autonomie chez les adultes.

Recommandations de l’OMS qui peuvent également s’appliquer au Sport Adapté: L’OMS conseille aux adultes, y compris aux personnes âgées, de pratiquer au moins 150 minutes d’activité physique aérobie à intensité modérée par semaine. Les enfants et les jeunes doivent accumuler au moins 60 minutes d’activité d’intensité modérée à rigoureuse tous les jours. La pratique d’un niveau plus élevé d’activité physique est susceptible de conférer d’autres bienfaits pour la santé, tant chez l’adulte que chez l’enfant… 

Quelques outils : 

  • Suivre un programme « Bouger avec le Sport Adapté » 
  • Utiliser le guide : « Bouger avec le Sport Adapté » 

Club de Judo Sport Adapté affilié à la fédération française de Sport Adapté. Nous proposons de Septembre à Juin des cours de judo adapté pour les personnes en situation de handicap, ayant des besoins spécifiques liés à leur comportement. Les cours se déroulent le Mardi et le Jeudi sur le créneau de 14h à 17h à la Maison de Quartier des Cayolles (13008). Pour toutes informations n'hésitez pas à nous appeler au 06.51.02.92.07.

%d blogueurs aiment cette page :