Qu’est ce que le Judo ?

Sport de combat d’origine japonaise (jiu-jitsu) qui se pratique à mains nues, sans porter de coups, le but du combat étant de faire tomber ou d’immobiliser l’adversaire. Le judo est un art martial non violent issu du jiu-jitsu correspondant à une forme très sophistiquée de lutte à mains nues. Les combats se déroulent sur un tapis de 9 m2. Le tapis est entouré d’une zone de sécurité d’une largeur de 1 m. Lire la suite Qu’est ce que le Judo ?

Offre d’emploi de Professeur de Judo

« Wind And Sea Association »  est une association affiliée à la Fédération Française du Sport Adapté, agréée par le Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports et de la Cohésion Sociale. Elle a été créée en 2012. Un de ces objets est de contribuer au bien-être et à l’épanouissement des personnes en situation de handicap mental ou psychique par la pratique d’activités sportives mais aussi culturelles et de loisirs. « Wind And Sea Association » souhaite  accueillir  des adolescents et des adultes mais aussi quelques enfants sur certaines activités spécifiques comme le Judo, Jeux d’Opposition, Relaxation. (Compétence Sportive de l’association). Notre association « Wind And Sea Association » est donc à la recherche d’une/d’un moniteur éducateur sportif pour l’encadrement d’une section Judo Sport Adapté les Mardi et/ ou les Jeudi après-midi de 14h à 16h30 auprès de jeunes en situation d’handicap mental ou psychique.

Lire la suite Offre d’emploi de Professeur de Judo

Le Sport Adapté

Il existe 2 fédérations sportives agréées en France correspondant aux différents types de handicaps :

Lire la suite Le Sport Adapté

Le Sport Adapté Jeunes (S.A.J)

Le Sport Adapté Jeunes (SAJ) est un secteur à part entière de la Fédération Française du Sport Adapté. Il regroupe l’ensemble des programmes destinés à tous les jeunes en situation de handicap mental et psychique âgés de moins de 21 ans et ayant droit à la scolarité. Le concept du Sport Adapté Jeunes s’inscrit comme la nécessaire continuité entre l’enseignement de l’éducation physique et sportive dispensé par les établissements de l’éducation spécialisée, et les pratiques sportives sous formes associatives. 

Le projet Sport Adapté Jeunes est intégré au projet d’établissement ou au projet associatif du club, en contribuant à :

  • répondre aux besoins des jeunes en situation de handicap,
  • rechercher le plaisir à travers la pratique sportive-  exprimer et valoriser ses capacités
  • améliorer sa santé globale
  • développer des compétences physiques, cognitives, psycho-affectives et sociales
  • permettre un accès pour tous les jeunes à l’expression de leur citoyenneté, à travers la vie associative sportive 

Les offres de pratiques Sport Adapté Jeunes doivent permettre d’ouvrir un espace de socialisation et d’inclusion, de favoriser une démarche participative et citoyenne, de développer un sentiment d’appartenance à un projet commun. (Source FFSA)

`A qui s’adresse le Sport Adapté Jeunes ? 

  • Enfants et adolescents accueillis en établissements spécialisés tels que les IME, les ITEP, les MECS, les Hôpitaux de jour, les CMPP…
  • Elèves en situation de handicap mental et/ou psychique, ou présentant des troubles de l’apprentissage et des difficultés d’adaptation, scolarisés en ULIS 
  • Jeunes inclus en clubs sportifs affiliés à la FFSA.

Le SAJ et Egalites des chances :

  • Le Sport Adapté Jeunes (« SAJ ») participe à l’émergence d’une société sportive inclusive, c’est-à-dire une société qui permet à chacun, quelle que soit sa singularité, de trouver sa place et son rôle dans l’organisation sociale.

 

  • Les programmes « SAJ », dans leur contenu et la manière dont ils sont proposés, revêtent un caractère ludique avec pour leitmotiv le plaisir et le partage des émotions. Le jeu sportif, sous toutes ses formes, pratiqué de manière individuelle ou collective, stimule l’imaginaire et la créativité. Il est un vecteur d’apprentissage, d’intégration, de construction voire de reconstruction de soi. C’est une modalité d’action qui fait du divertissement et de l’approche ludique un outil de lutte contre les inégalités.

 

  • La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, est aussi là pour le rappeler et pour inscrire l’accès au sport comme un droit fondamental.

Je découvre, je me joue et je m'entraine (1)

  • SAJ – « Je découvre » : Dès la petite enfance. Initiation, découverte, innovation, créativité. Activités motrices pour les jeunes les plus éloignés de la pratique sportive.
  • SAJ- « Je joue » : Cycles d’APSA en établissements, par familles d’activités. Apprentissage et éducation par le sport, vecteur de santé. Approche coopérative et participative de chaque établissement. Finalité nationale : Jeux Nationaux SAJ !
  • SAJ – « Je m’entraîne » : Pratique sportive compétitive, accès à la performance. Finalité nationale : Championnats de France SAJ .

La Fédération Française de Sport Adapté (F.F.S.A)

La Fédération Française de Sport Adapté, les différentes ligues et leurs comités départementaux ont pour mission : d’organiser, de développer, de coordonner et de contrôler la pratique des activités physiques et sportives des personnes atteintes de déficiences intellectuelles, de troubles psychiques stabilisés, ou de troubles de l’adaptation.

OBJECTIFS : L’objectif de la Fédération Française de Sport Adapté, des différentes ligues et de leurs comités départementaux est d’offrir à toute personne atteinte de déficience intellectuelle, de troubles psychiques stabilisés, ou de troubles de l’adaptation, quels que soient ses désirs, ses capacités et ses besoins, la possibilité de vivre la passion du sport de son choix dans un environnement voué à son plaisir, sa performance, sa sécurité et à l’exercice de sa citoyenneté.

SES MISSIONS :

  • Offrir à toute personne handicapée mentale ou psychique, quels que soient ses désirs, ses capacités et ses besoins, la possibilité de vivre la passion du sport de son choix dans un environnement voué à son plaisir, sa performance, sa sécurité et à l’exercice de sa citoyenneté.

  • Développer la pratique du sport adapté (licenciés, formateurs, disciplines, rencontres).

  • Développer le soutien au sport adapté pour un accès aux pratiques physiques et sportives pour tous (familles, établissements, associations, élus, administrations, entreprises…).

  • Dans un objectif social, les priorités de la FFSA sont d’assurer : le maintien en bonne santé, le développement des capacités personnelles, une meilleure intégration sociale

En France, les sports adaptés sont regroupés sous la Fédération française du Sport Adapté, qui a pour but de proposer aux personnes des solutions pédagogiques pour pratiquer le sport.

Cette organisation représente une mise en cohérence de 3 nécessités :

  • LOGIQUE DU SUJET : permettre à toute personne relevant de la FFSA, quelles que soient ses capacités psychomotrices, cognitives, socio-affectives, ses goûts, ses choix de s’éprouver ou de s’exprimer, à son niveau de pratique, dans une activité physique et sportive, ou une activité motrice (logique du sujet) ;
  • LOGIQUE DE L’ACTIVITE : permettre des pratiques qui ne dénaturent pas les Activités Physiques et Sportives (logique de l’activité) ou proposer aux personnes dont les capacités les situent dans un contexte d’accession à une motricité de base, des activités motrices valorisantes
  • LOGIQUE DE BIEN-ETRE : permettre des pratiques diversifiées –compétitives ou non compétitives– qui s’inscrivent dans une démarche générale d’épanouissement

LES SECTEURS DE PRATIQUE A LA FFSA : Les sportifs licenciés à la FFSA bénéficient de pratiques différentes organisées en « secteurs ». (3 secteurs)

1-LE SECTEURS DU SPORT NON COMPETITIF :

            • LES ACTIVITES DE LOISIRS
            • LES ACTIVITES MOTRICES
            • LE SPORT SANTE

LES ACTIVITES DE LOISIRS : Ce sont des activités physiques et sportives qui permettent à chacun de s’exprimer avec ses propres capacités, avec ou sans confrontation aux autres. Elles présentent des épreuves exigeant des niveaux de pratique différents. Ces rencontres ne peuvent être qualificatives et donner lieu à la remise de coupe ou de médailles. Il ne s’agit pas dans ce secteur de proposer uniquement des activités faciles d’accès ou sur- aménagées, mais plutôt d’engager le sportif dans l’action pour lui-même (motivation intrinsèque) et non dans la recherche d’éventuelles récompenses (motivation extrinsèque). Les rencontres du secteur non compétitif doivent être organisées dans l’application des règlements généraux et de la discipline s’il prévoit des épreuves d’accès pour ce secteur. Elles peuvent prendre la forme de défi par exemple découverte, santé, performance. Elles servent à valider les compétences acquises par la pratique des activités physiques et sportives adaptées.

LES ACTIVITES MOTRICES : Les « activités motrices » sont des activités physiques s’adressant aux personnes, qui du fait de leurs capacités cognitives, psychiques, affectives et motrices, ne peuvent s’engager durablement dans des pratiques sportives compétitives. Elles s’adaptent, par leurs formes et contenus, aux capacités de ces sportifs. Ces activités sont souvent vécues à partir de ce qui est éprouvé par le pratiquant pour lui permettre de solliciter son engagement,son exploration, sa relation à autrui dans des réalisations auxquelles il peut donner un sens. La proposition de jeux sous forme d’atelier en lien avec ses capacités s’articule à une relation pédagogique de l’encadrement. Il ne s’agit pas de « faire pour … » ou de « faire faire … » mais d’accompagner le « faire » de chacun des pratiquants, en leur permettant de donner du sens à leur engagement. Ils peuvent ainsi vivre des activités d’adaptation à l’environnement physique et humain, revendiquer leurs capacités pour eux ou en relation avec d’autres, s’exprimer en s’ouvrant aux autres et au monde. (Commission nationale activités motrices de la FFSA est chargée de proposer les grandes lignes dans ce domaine, de coordonner les différentes actions entreprises dans les territoires et d’assurer la formation des intervenants.)

Les familles d’activités motrices :  les activités proposées ont une mise en œuvre ludique en lien avec : 

  • des activités d’adaptation à un environnement stable ou incertain (activités en rapport avec l’air, l’eau, la terre, la faune, la flore, activités en milieu aquatique, randonnée, activités de neige– raquettes, glisse, luge …) ;
  • des activités de revendication de ses capacités (activités athlétiques, activités duelles d’opposition, vers les jeux collectifs …) ;
  • des activités d’expression, de création, de production présentées au regard d’autrui (expression corporelle, danse, arts du cirque …).

Les Activités Motrices :

  • favorisent l’engagement des pratiquants à partir de leurs caractéristiques et de leurs capacités sont un facteur de prévention et de santé. Ils s’enrichissent des sensations vécues et du plaisir ressenti.
  • favorisent un développement voire un maintien d’une motricité fonctionnelle.

LE SPORT SANTE : Depuis décembre 2012, la FFSA a mis en place un comité fédéral Sport Santé (CFSS) à la demande du ministère en charge des sports et du CNOSF. Ce comité est chargé de promouvoir et de développer, au sein du mouvement sportif Sport Adapté des activités physiques et sportives comme facteur de santé. 

Définition du sport-santé: c’est le sport comme moyen de préserver la santé, réduire le stress, mieux vivre une pathologie chronique, mieux vieillir, limiter le risque de dépendance. Selon l’organisation mondiale de la santé (OMS), la santé est un état de complet bien-être physique mental et social. Le sport ne se limite pas à l’objectif « santé », mais représente également un outil important d’éducation, d’apprentissages, et de sociabilité. Comme le souligne la Société française de santé publique, l’activité physique est un déterminant important de la santé globale, et ses bénéfices ont été largement démontrés. Un mode de vie physiquement actif est un des leviers d’amélioration de la santé, il intègre la pratique de diverses activités physiques et sportives pour les bienfaits associés sur la santé globale et tend à réduire le temps passé assis. Il y a aujourd’hui un large consensus scientifique sur les bienfaits de l’activité physique. (Rapport expertise INSERM 2008). Les données prises en compte portent sur la prévention de la mortalité générale et de la morbidité liée aux maladies cardiovasculaires, au diabète de type 2, à l’obésité, aux cancers, aux maladies respiratoires, aux maladies ostéo-articulaires, aux maladies neurodégénératives, avec un impact sur la santé mentale ainsi que sur la qualité de vie

Objectifs du SPORT SANTE au sein de la FFSA : 

  • Sensibiliser sur l’importance d’une APSA régulière et pour les associations sportives liées à un établissement spécialisé la nécessité de faire partie du projet d’établissement. 
  • Proposer et accompagner la mise en place de Programmes Réguliers Personnalisés
  • Proposer des passerelles vers des pratiques sportives en associations «sport adapté», ou en club ordinaire.
  • Prévenir la sédentarité chez les jeunes et la perte d’autonomie chez les adultes.

Recommandations de l’OMS qui peuvent également s’appliquer au Sport Adapté: L’OMS conseille aux adultes, y compris aux personnes âgées, de pratiquer au moins 150 minutes d’activité physique aérobie à intensité modérée par semaine. Les enfants et les jeunes doivent accumuler au moins 60 minutes d’activité d’intensité modérée à rigoureuse tous les jours. La pratique d’un niveau plus élevé d’activité physique est susceptible de conférer d’autres bienfaits pour la santé, tant chez l’adulte que chez l’enfant… 

Quelques outils : 

  • Suivre un programme « Bouger avec le Sport Adapté » 
  • Utiliser le guide : « Bouger avec le Sport Adapté » 

2-LE SECTEURS DU SPORT COMPETITIF : La FFSA s’appuie sur une démarche éthique pour développer un système de compétitions permettant à chaque sportif, quelles que soient ses capacités, de participer valablement dans la discipline de son choix. Pour assurer une véritable équité entre les compétiteurs en situation de handicap mental ou psychique engagés dans le système compétitif de la FFSA, de nouveaux critères de classification ont été établis par la FFSA en 2016. Ils doivent permettre à chaque sportif, quels que soient son niveau et la nature de sa déficience, d’aller au bout de son projet sportif dans une catégorie de référence en rapport avec ses capacités et ses compétences. Ils reposent sur l’idée d’un transfert dans la pratique sportive de compétences repérées dans la vie sociale et personnelle. Ces compétences sont l’expression d’une capitalisation de l’expérience du sujet et de ses ressources dans quatre domaines significatifs dans la situation de handicap, l’autonomie, la socialisation, la communication, la motricité. Les sportifs licenciés inscrits dans le système compétitif de la FFSA sont classés, après avoir passé des tests en référence aux quatre domaines précités, dans des « classes» homogènes. 

Chaque règlement sportif des différentes disciplines sportives : 

  • Prévoit des épreuves compétitives pour chaque classe ayant chacune sa réglementation propre en tenant compte des différentes compétences énoncées et des niveaux de pratiques ;
  • propose des épreuves adaptées aux capacités de chacun ;
  • présente des critères clairs d’engagement des sportifs dans ces épreuves en fonction de la classification préalablement établie et qui s’appuient sur leurs plus ou moins grandes capacités à comprendre, retenir, appliquer les codes et règles de la discipline. 

Les épreuves officielles donnant lieu à délivrance des titres sont celles prévues dans les règlements de la discipline. 

3-LE SECTEUR DU « SPORTS ADAPTE JEUNES » 

La FFSA propose des programmes spécifiques pour tous les jeunes de moins de 21 ans. Le concept du Sport Adapté Jeunes s’inscrit comme la nécessaire continuité de la pratique des activités physiques et sportives adaptées, dispensées dans les établissements spécialisés ayant une association sportive ou ratachés à une association sportive affiliée à la FFSA, les associations accueillant des jeunes en situation de handicap mental ou psychique. 

Le projet « Sport Adapté Jeunes » intégré au projet d’établissement :contribue à

  • répondre aux besoins des jeunes,
  • développe les compétences physiques et sportives et
  • permet un accès pour tous à la vie associative.

Les propositions multi-activités doivent permettre d’ouvrir un espace de socialisation, de favoriser une démarche participative et citoyenne, de développer un sentiment d’appartenance à un projet commun. Il permet aux jeunes licenciés du sport adapté de participer à des rencontres sportives, dans le cadre d’un programme spécifique du sport adapté.

4-LE SECTEUR DU SPORT INTERNATIONAL

Ce secteur a pour objet de permettre aux sportifs les plus performants de la FFSA, la pratique d’un sport de haut niveau international. 

Pour la Fédération, la pratique de haut niveau implique la capacité à : 

  • assurer un statut particulier aux athlètes reconnus de haut niveau (reconnaissance officielle, prise en charge particulière) mais aussi pour la pratique au niveau international ;
  • exercer un suivi de qualité afin d’accompagner le sportif dans la réalisation de son double projet (sportif et professionnel);
  • effectuer des sélections nationales impliquant une connaissance précise des performances réussies dans toutes les disciplines et les conditions de réalisation de celles-ci ;
  • préparer les sportifs qualifiés – individuels ou équipes – pour les épreuves organisées sous l’égide de l’INAS, IPC, SU DS, etc… ;
  • assurer un suivi médical de qualité.

7 disciplines sont reconnues de haut niveau par le ministère chargé des sports athlétisme, basket-ball, football, natation, ski alpin, ski nordique et tennis de table.

 

Projet Pédagogique du Club de Judo SA

« Actions 13 Sports / Wind And Sea association »est une association loi 1901, sportive proposant plusieurs activités sportives (Wakeboard, Ski Nautique, Jeux d’initiation pédagogique aux sports de glisse et Judo) et des Stages Nautiques Multisports Sportifs durant les vacances scolaires. Dans le cadre de la promotion des activités physiques et sportives, nous proposons du Judo sous forme adaptée et sous forme thérapeutique pour des enfants et adolescents ayant des difficultés du comportement, des troubles et difficultés intellectuelle et psychiques.

2017 W&S Judo (1)4

Le Judo est une méthode globale d’éducation (physique, intellectuelle et morale). Sa pratique favorise l’acquisition de compétences indispensables à la construction des enfants : la maîtrise de soi, le respect des autreset l’autonomie. Activité de  détente  et   de plaisir, le Judo est une discipline basée sur l’échange et la progression. L’apprentissage se fait de manière progressive en fonction des aptitudes de l’individu, ce qui permet à chacun d’évoluer à son rythme. Le Judo permet à chacun de devenir plus adroit, plus souple, plus fort mais aussi d’apprendre à respecter des règles, découvrir l’entraide, évaluer ses forces et ses faiblesses pour progresser. (Responsable F.LEBOEUF).(Responsable)

LES OBJECTIFS DU CLUB DE JUDO W&S

  • Permettre l’accès à la pratique sportive du Judo pour les enfants et adolescents en difficultés, en situation de handicap ou non.
  • Eduquer à la Citoyenneté et à la Solidarité
  • Valoriser l’estime de soi (Jeux, Manifestations Sportives, Compétitions)
  • Transmettre des règles d’hygiène et de vie
  • Acquérir un savoir spécifique judo
  • Proposer des stages sportifs orientés Judo pendant les vacances scolaires

2017 W&S Judo (1)68

AXES DE TRAVAIL ET SOUS OBJECTIFS POURSUIVIS

  • Répondre aux difficultés des enfants et adolescents au niveau scolaire, comportemental et environnemental
  • Proposer un espace d’éducation sportive plus restreint et plus adapté à chacun
  • Proposer un encadrement plus individualisé

TYPE DE PUBLIC

  • Public / Genre: Masculin / Féminin
  • Age : de 09 à 40 ans et +
  • Nombre de Personnes: Jusqu’à 10 personnes par institution en fonction de la disponibilité
  • S.P: Personnes en situation de difficulté scolaire, psychique, en situation de handicap (MECS, Dispositif Médicalisé, IME , ITEP)
  • Adhésion : 5 € à l’association (2019)
  • Licences : Fédération Française de Sport Adapté (28 € par personne)
  • Territoire d’intervention : Marseille et sa région ( DOJO au ROY D’Espagne)

2017-ws-judo-131.jpg

INDICATEURS / METHODE D’EVALUATION

  • Evaluation initiale avec les professionnels
  • Evaluation des besoins collectifs et individuels
  • Capacité à être dans un groupe / Respect des consignes
  • Capacité à participer à d’autres évènements sportifs
  • Bilan par séances et suivis sur l’année, passage de ceinture
  • Bénéfice de la pratique sportive (Etat de bien-être, lutte contre les troubles du comportement, dépression, trouble de l’adaptation)

MODALITES DE PRATIQUE SPORTIVE : JUDO / JEUX D’OPPOSITION / JEUX GYMNIQUES

  • Quand: Les mardis et les jeudis de 14h00 à 16H30
  • Cycle de 10 séances: 10 séances et plus (A l’année)
  • Effectif : De 5 à 10 personnes
  • Sur réservation et feuille d’inscription remplie
  • Cout : 90 € la Séance par groupe
  • Adhésion et Licence : 5€ + environ 30 € de licence sportive Sport adapté.

PIECES A FOURNIR

  • 1-Carte d’identité ou justificatif d’identité
  • 2- Photo d’identité
  • 3-Un chèque de 90 €  pour la séance
  • 4-Un chèque pour la licence / Assurance
  • 5-Un chèque pour l’adhésion + bulletin d’adhésion
  • 6-Certificat médical à la pratique du Judo
  • 7-Convention de partenariat pour les institutions

Actions 13 Sports / Wind And Sea Association – Maison de Quartier Les Cayolles – – 13008 Marseille – Informations au 06 51 02 92 07 / 06 83 00 11 09

@ :clubdejudosportadapte@gmail.com

Club de Judo Sport Adapté affilié à la fédération française de Sport Adapté. Nous proposons de Septembre à Juin des cours de judo adapté pour les personnes en situation de handicap, ayant des besoins spécifiques liés à leur comportement. Les cours se déroulent le Mardi et le Jeudi sur le créneau de 14h à 17h à la Maison de Quartier des Cayolles (13008). Pour toutes informations n'hésitez pas à nous appeler au 06.51.02.92.07.